Blog Post

M. Hollande, ce n’est pas le moment d’être normal

En s’engageant fin 2011 sur le thème de la croissance et en annonçant son intention de renégocier le traité budgétaire, François Hollande courait le danger d’être marginalisé dans une Europe qui attendait son salut de l’austérité. Six mois plus tard, il recueille les fruits de sa prise de risque : alors qu’elle est entrée en récession […]

By: Date: May 14, 2012 Topic: European Macroeconomics & Governance

En s’engageant fin 2011 sur le thème de la croissance et en annonçant son intention de renégocier le traité budgétaire, François Hollande courait le danger d’être marginalisé dans une Europe qui attendait son salut de l’austérité. Six mois plus tard, il recueille les fruits de sa prise de risque : alors qu’elle est entrée en récession et que, sur son flanc sud, se multiplient les signes d’exaspération sociale, l’Union européenne se prépare à saisir l’occasion de rééquilibrer ses priorités.

Une grande ambiguïté règne cependant, car des orientations très diverses se retrouvent sous le même étendard de la croissance. Dans ces conditions, François Hollande a le choix entre deux stratégies. La première est de se satisfaire peu ou prou des fruits qu’on va lui tendre et de déclarer victoire, pour pouvoir signer le traité budgétaire. Ces fruits, ce sont la création de project bonds associant implication publique et capitaux privés afin de rendre attractives des obligations trop risquées pour trouver aisément preneur sur le marché ; une recapitalisation de la Banque européenne d’investissement (BEI), actuellement menacée de perdre son AAA, pour lui permettre, au moins, de maintenir son volume de prêts ; un meilleur usage des fonds structurels européens, qui répondent trop souvent à une logique d’abonnement et mériteraient d’être mis au service du redressement économique ; ou encore des initiatives ciblées financées sur le budget communautaire.

Tout cela mérite attention. Mais il faut raison garder: l’Europe est déjà le continent le mieux doté en infrastructures ; elle sort à peine d’une bulle solaire induite par des subventions trop généreuses au regard de l’état de la technologie ; les fonds structurels ne pèsent macro-économiquement que dans quelques pays ; et, de toutes façons, quelques dizaines de milliards de nouveaux projets ne suffiront pas à redresser une économie dont le PIB est de 12.600 milliards d’euros.

L’autre stratégie est plus ambitieuse. Elle consiste pour le nouveau président à investir son capital politique dans une négociation de fond sur la solution aux problèmes systémiques et macroéconomiques qui menacent la prospérité et, à terme, la survie même de la zone euro.

Les problèmes systémiques tiennent à la fragilité d’une union monétaire incomplète en voie de désintégration financière sous l’effet de l’arrêt des flux de capitaux Nord-Sud et de la pression exercée sur les banques par les régulateurs nationaux. Une zone euro assise sur un marché des capitaux fragmenté perdrait beaucoup de sa raison d’être, c’est pourtant dans cette direction qu’elle continuera sans doute à se diriger si l’Europe n’engage pas la construction d’une union bancaire mettant en commun assurance des dépôts, supervision et mécanismes de résolution des crises bancaires, et ne réfléchit pas à des formes de mutualisation des dettes souveraines.  

Les problèmes macroéconomiques tiennent à la difficulté d’un rééquilibrage Nord-Sud après dix ans de dégradation de la compétitivité relative du Sud. Ce rééquilibrage passe inévitablement par des ajustements douloureux, dont l’austérité budgétaire est une composante, mais il ne peut se résumer à une série d’efforts sans contrepartie de la part des pays en difficulté. Il revêt aussi une dimension collective : demander au Sud de regagner la compétitivité par la déflation serait l’emprisonner dans le double carcan de la dette publique et de la dette privée, et donc augmenter considérablement les risques d’échec. La solution passe, plutôt, par un meilleur dosage des efforts budgétaires et une hausse des salaires au Nord. Avec 2% d’inflation moyenne dans la zone il faut, pour les années à venir, nettement moins de hausse des prix au Sud et nettement plus au Nord. Il importe donc de convaincre le Nord, qui commence d’ailleurs à en prendre conscience, d’accepter cet écart, et de s’engager à ne pas tenter de contenir sa propre inflation tant que la stabilité des prix restera assurée en moyenne dans la zone euro.       

Cette seconde stratégie est d’une toute autre ampleur que la première, elle comporte des risques, et elle est consommatrice de capital politique. Une union bancaire ou la mutualisation des dettes, avec ses inévitables contreparties budgétaires, impliqueraient un engagement européen politiquement coûteux au vu du premier tour. Et la France ne peut demander des efforts à l’Allemagne sans être prête à en faire elle-même, tant en matière de gestion des finances publiques que de réformes de compétitivité.

Pour un dirigeant politique normalement constitué la tentation doit être forte d’adopter la première stratégie, et de déclarer victoire à peu de frais avant de passer à autre chose. Dès avant la brutale aggravation de la crise politique grecque, cette réponse n’était déjà qu’un faux-semblant. La choisir au moment où menace la rechute serait accepter le danger d’un éclatement de la zone euro d’ici la fin du quinquennat.

Désolé M. Hollande, ce n’est pas le moment d’être normal.

A version of this column was also published in Le Monde


Republishing and referencing

Bruegel considers itself a public good and takes no institutional standpoint. Anyone is free to republish and/or quote this post without prior consent. Please provide a full reference, clearly stating Bruegel and the relevant author as the source, and include a prominent hyperlink to the original post.

Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
1
12:30

The EU recovery fund - state of play and outlook

Bruegel Annual Meetings, Day 1- In this session we will discuss the EU recovery fund, its state of play and outlook.

Speakers: Nadia Calviño, Karolina Ekholm and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
2
10:00

Conversation on the recovery programmes

Bruegel Annual Meetings, Day 2- In this session, we discuss the recovery programmes.

Speakers: Maria Demertzis, Henry Foy and Tadeusz Kościński Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read about event
 

Upcoming Event

Sep
2
13:00

European banks: under global competitive pressure?

Bruegel Annual Meetings, Day 2 - European banks have lost stature and remain generally low-profitability, low-valuation in comparison to their global peers. Is that a problem? If so, what can EU policymakers do to address it?

Speakers: José Antonio Álvarez Álvarez, Mairead McGuinness and Nicolas Véron Topic: European Macroeconomics & Governance, Finance & Financial Regulation Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
2
15:45

Blending physical and virtual: shaping the new workplace

Bruegel Annual Meetings, Day 2 - This panel will cover the changes the COVID-19 pandemic made to our workplaces, and what to expect in the near future.

Speakers: Nicholas Bloom, Michael Froman, Mario Mariniello, Sara Matthieu and Luca Visentini Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Academy Palace
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
3
10:15

Conference on the Future of Europe: envisioning EU citizens engagement

Bruegel Annual Meetings, Day 3 - Panellists will discuss different options and what they may entail while revisiting the debates on the future of Europe at national and EU-level that have been conducted thus far.

Speakers: Caroline de Gruyter, Kalypso Nicolaïdis, Niclas Poitiers and György Szapáry Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
3
09:00

The role of the EU's trade strategy for an inclusive and sustainable recovery

Bruegel Annual Meetings, Day 3 - We are delighted to welcome Valdis Dombrovskis, Executive Vice President of the European Commission for An Economy that Works for People to talk about Europe's trade strategy.

Speakers: Valdis Dombrovskis, Alicia García-Herrero and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read article
 

Blog Post

Will European Union recovery spending be enough to fill digital investment gaps?

The recovery facility will boost digital transformation, but questions remain whether it will be sufficient to achieve Europe’s digital ambitions.

By: Zsolt Darvas, J. Scott Marcus and Alkiviadis Tzaras Topic: European Macroeconomics & Governance, Innovation & Competition Policy Date: July 20, 2021
Read article Download PDF
 

Policy Contribution

A new direction for the European Union’s half-hearted semiconductor strategy

The EU needs a more targeted strategy to increase its presence in this strategic and thriving sector, building on its existing strengths, while accommodating its relatively low domestic needs.

By: Niclas Poitiers and Pauline Weil Topic: European Macroeconomics & Governance, Innovation & Competition Policy Date: July 15, 2021
Read article More by this author
 

Blog Post

Fit for 55 marks Europe’s climate moment of truth

With Fit for 55, Europe is the global first mover in turning a long-term net-zero goal into real-world policies, marking the entry of climate policy into the daily life of all citizens and businesses.

By: Simone Tagliapietra Topic: Energy & Climate, European Macroeconomics & Governance Date: July 14, 2021
Read article More on this topic
 

Blog Post

Fair vaccine access is a goal Europe cannot afford to miss – July update

European countries must do more to tackle the vaccine uptake gap. Vaccination data should be published at the maximum granularity level so researchers and local decision-makers can monitor progress.

By: Lionel Guetta-Jeanrenaud and Mario Mariniello Topic: European Macroeconomics & Governance Date: July 14, 2021
Read article More by this author
 

Blog Post

SPACs in the gap

Special-purpose acquisition vehicles could fill a gap in European equity markets and lure risk-averse investors off the sidelines.

By: Rebecca Christie Topic: European Macroeconomics & Governance, Finance & Financial Regulation Date: July 13, 2021
Read article More on this topic
 

Blog Post

A breakdown of EU countries’ post-pandemic green spending plans

An analysis of European Union countries’ recovery plans shows widely differing green spending priorities.

By: Klaas Lenaerts and Simone Tagliapietra Topic: European Macroeconomics & Governance Date: July 8, 2021
Load more posts