Blog Post

La politique en berne

Dans tous les pays européens en difficulté, les partis traditionnels ont été incapables de structurer un débat sur les réponses à la crise. En Grèce, la politique est mise entre parenthèses le temps de négociations financières vitales pour l’avenir du pays. En Italie, Mario Monti et son gouvernement de technocrates se sont substitués à une […]

By: Date: January 23, 2012 Topic: European Macroeconomics & Governance

Dans tous les pays européens en difficulté, les partis traditionnels ont été incapables de structurer un débat sur les réponses à la crise. En Grèce, la politique est mise entre parenthèses le temps de négociations financières vitales pour l’avenir du pays. En Italie, Mario Monti et son gouvernement de technocrates se sont substitués à une gauche inaudible pour offrir une alternative à Silvio Berlusconi. En Espagne, la droite de Mariano Rajoy a brillamment gagné en prenant bien soin de ne rien dire sur rien. Au Portugal, celle de Passos Coelho l’a emporté en promettant d’appliquer avec plus de conviction les mêmes mesures que le socialiste Socrates. Partout la politique est en berne, comme si les temps étaient trop durs pour elle.

Le phénomène n’est pas universel. Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, le clivage traditionnel est plus pertinent que jamais, notamment autour du rôle de l’Etat. Mais en zone euro, et notamment en France, l’interrogation demeure : droite et gauche sont-elles encore capables d’offrir un choix ? Un ouvrage récent du Cercle des économistes (Droite contre gauche ?, sous la direction de Jean-Hervé Lorenzi et Olivier Pastré, Fayard, 19 ¤) aide à tracer les contours de ce que devrait être un débat présidentiel éclairant.

Commençons par les sujets qui ne relèvent pas de la décision nationale et sur lesquels, faute de pouvoir se différencier, les partis de gouvernement sont voués à subir les attaques des " forces antisystème " : la monnaie, les normes de finances publiques, la politique commerciale, la concurrence, la réglementation financière, pour ne citer que les principaux. Cela fait beaucoup. Se sachant impuissants, les candidats à la présidentielle sont tentés par des postures qui ne font qu’affaiblir leur crédibilité. La seule réponse est de faire émerger un débat politique structuré au niveau communautaire. Il serait temps que les candidats comprennent qu’ils doivent aussi investir ce terrain et que le maintien des partis européens à l’état d’ectoplasmes n’est pas dans leur propre intérêt. Cela s’applique particulièrement aux réponses à la crise de la zone euro, dont il importe de savoir si elles doivent privilégier la pénitence ou la croissance, la mutualisation des dettes ou la renationalisation des disciplines économiques.

Vient ensuite le domaine des choix contraints, à commencer par la politique budgétaire. Sous la pression des marchés et avec le durcissement des règles européennes, gauche et droite doivent viser une élimination du déficit sur la prochaine législature. Cela n’implique cependant pas la même politique : rythme et modalités du redressement, répartition des efforts entre prélèvements et baisses des dépenses, sélection des dépenses à sacrifier, répartition de l’ajustement entre les niveaux d’administration constituent autant de terrains potentiels de différentiation, sans compter la méthode retenue pour opérer. Aux politiques de s’en saisir et d’offrir un choix construit entre rigueur de droite et rigueur de gauche.

Il en va de même d’un autre clivage traditionnel, la répartition capital-travail. Les grands groupes internationalisés du CAC 40 se portent bien, mais la rentabilité de l’investissement sur le territoire national est trop faible pour permettre un redressement des exportations et de l’emploi industriel. La prochaine équipe devra oeuvrer à la profitabilité des entreprises. Reste le choix des moyens – politique fiscale ou salariale, intervention ciblée ou horizontale, encouragement à la montée en gamme ou soutien à l’emploi peu qualifié. Pour autant qu’on ne s’en tienne pas aux vieilles lunes, il y a là matière à de vrais débats.

Subsistent enfin des terrains de figures libres. Dans un contexte de creusement global des inégalités entre le 1 % supérieur et les 99 % restants, le plus marquant est sans conteste celui de la fiscalité des personnes. Cela fait bien longtemps que la France n’a pas connu un débat fiscal d’ampleur, et il serait bienvenu que la prochaine élection lui réserve une place centrale.

Au-delà, bien d’autres questions comme le marché du travail, la jeunesse, l’éducation ou l’énergie se prêtent à franche différenciation. Pour peu que François Hollande et Nicolas Sarkozy le veuillent, ils peuvent donc offrir aux citoyens le choix entre deux lectures de la situation, et deux ensembles de solutions. François Bayrou et Eva Joly peuvent également proposer les leurs. Le vrai risque pour la démocratie n’est pas que la situation fixe des contraintes. Il est que les candidats se gardent d’une expression claire de peur de réveiller des divisions au sein de leur propre camp. Si, par souci tactique, l’ambiguïté devait prévaloir, alors oui, on pourrait dire que la politique a été mise en berne pendant l’élection. Les Français méritent mieux.

A version of this op-ed was also published in Le Monde.


Republishing and referencing

Bruegel considers itself a public good and takes no institutional standpoint. Anyone is free to republish and/or quote this post without prior consent. Please provide a full reference, clearly stating Bruegel and the relevant author as the source, and include a prominent hyperlink to the original post.

Read article
 

Blog Post

Will European Union recovery spending be enough to fill digital investment gaps?

The recovery facility will boost digital transformation, but questions remain whether it will be sufficient to achieve Europe’s digital ambitions.

By: Zsolt Darvas, J. Scott Marcus and Alkiviadis Tzaras Topic: European Macroeconomics & Governance, Innovation & Competition Policy Date: July 20, 2021
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
1
12:30

The EU recovery fund - state of play and outlook

Bruegel Annual Meetings, Day 1- In this session we will discuss the EU recovery fund, its state of play and outlook.

Speakers: Nadia Calviño, Karolina Ekholm and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
2
10:00

Conversation on the recovery programmes

Bruegel Annual Meetings, Day 2- In this session, we discuss the recovery programmes.

Speakers: Maria Demertzis and Tadeusz Kościński Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read about event
 

Upcoming Event

Sep
2
13:00

European banks: under global competitive pressure?

Bruegel Annual Meetings, Day 2 - European banks have lost stature and remain generally low-profitability, low-valuation in comparison to their global peers. Is that a problem? If so, what can EU policymakers do to address it?

Speakers: José Antonio Álvarez Álvarez, Mairead McGuinness and Nicolas Véron Topic: European Macroeconomics & Governance, Finance & Financial Regulation Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
2
15:45

Blending physical and virtual: shaping the new workplace

Bruegel Annual Meetings, Day 2 - This panel will cover the changes the COVID-19 pandemic made to our workplaces, and what to expect in the near future.

Speakers: Nicholas Bloom, Michael Froman, Mario Mariniello, Sara Matthieu and Luca Visentini Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Academy Palace
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
3
09:00

The role of the EU's trade strategy for an inclusive and sustainable recovery

Bruegel Annual Meetings, Day 3 - We are delighted to welcome Valdis Dombrovskis, Executive Vice President of the European Commission for An Economy that Works for People to talk about Europe's trade strategy.

Speakers: Valdis Dombrovskis, Alicia García-Herrero and Guntram B. Wolff Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Sep
3
10:15

Conference on the Future of Europe: envisioning EU citizens engagement

Bruegel Annual Meetings, Day 3 - Panellists will discuss different options and what they may entail while revisiting the debates on the future of Europe at national and EU-level that have been conducted thus far.

Speakers: Caroline de Gruyter, Kalypso Nicolaïdis, Niclas Poitiers and György Szapáry Topic: European Macroeconomics & Governance Location: Palais des Academies, Rue Ducale 1
Read article Download PDF
 

Policy Contribution

A new direction for the European Union’s half-hearted semiconductor strategy

The EU needs a more targeted strategy to increase its presence in this strategic and thriving sector, building on its existing strengths, while accommodating its relatively low domestic needs.

By: Niclas Poitiers and Pauline Weil Topic: European Macroeconomics & Governance, Innovation & Competition Policy Date: July 15, 2021
Read article More by this author
 

Blog Post

Fit for 55 marks Europe’s climate moment of truth

With Fit for 55, Europe is the global first mover in turning a long-term net-zero goal into real-world policies, marking the entry of climate policy into the daily life of all citizens and businesses.

By: Simone Tagliapietra Topic: Energy & Climate, European Macroeconomics & Governance Date: July 14, 2021
Read article More on this topic
 

Blog Post

Fair vaccine access is a goal Europe cannot afford to miss – July update

European countries must do more to tackle the vaccine uptake gap. Vaccination data should be published at the maximum granularity level so researchers and local decision-makers can monitor progress.

By: Lionel Guetta-Jeanrenaud and Mario Mariniello Topic: European Macroeconomics & Governance Date: July 14, 2021
Read article More by this author
 

Blog Post

SPACs in the gap

Special-purpose acquisition vehicles could fill a gap in European equity markets and lure risk-averse investors off the sidelines.

By: Rebecca Christie Topic: European Macroeconomics & Governance, Finance & Financial Regulation Date: July 13, 2021
Read article More on this topic
 

Blog Post

A breakdown of EU countries’ post-pandemic green spending plans

An analysis of European Union countries’ recovery plans shows widely differing green spending priorities.

By: Klaas Lenaerts and Simone Tagliapietra Topic: European Macroeconomics & Governance Date: July 8, 2021
Load more posts