Blog Post

G20 and financial regulation

Bruegel Senior Fellow Nicolas Veron analysis in this month’s column why financial regulation failed to find greater focus during the G20 summit in Toronto. Le sommet de Toronto, le quatrième du G20, a enregistré peu de progrès notables en matière de régulation financière, un des éléments clés de l’agenda initial de ce groupe. Lors du […]

By: Date: June 27, 2011 Topic: Banking and capital markets

Bruegel Senior Fellow Nicolas Veron analysis in this month’s column why financial regulation failed to find greater focus during the G20 summit in Toronto.

Le sommet de Toronto, le quatrième du G20, a enregistré peu de progrès notables en matière de régulation financière, un des éléments clés de l’agenda initial de ce groupe. Lors du premier sommet fin 2008 à Washington, de nombreux dirigeants, en particulier européens, avaient mis l’accent sur la nécessité d’apporter « des solutions mondiales au problème mondial » de la crise. Le but semblait être d’harmoniser la réglementation et les pratiques afin de sécuriser uniformément le système financier. Parmi les 47 points mentionnés en conclusion de ce sommet, pas moins de 38 concernaient la régulation financière. Aujourd’hui, cependant, une bonne partie des projets phares sont embourbés. Les négociations du Comité de Bâle sur la réglementation bancaire ne seront sans doute pas finalisées cette année comme initialement prévu. Les normalisateurs comptables ont annoncé qu’ils n’atteindraient pas l’objectif de convergence à la mi-2011 que leur avait fixé le dernier sommet du G20. La coopération internationale a été mise à mal par des initiatives unilatérales telles que l’interdiction récente des ventes à découvert en Allemagne. L’idée d’un prélèvement coordonné sur les banques, introduite cette année, s’est heurtée à une opposition plus forte que prévu.
Il est certes trop tôt pour conclure à un échec. Pourtant, avec le recul, certains objectifs apparaissent trop ambitieux, voire utopiques. La régulation financière est un domaine trop politique pour s’affranchir des réalités locales. Pour rester crédible, l’agenda du G20 doit être recentré sur la base de fondamentaux plus clairs, en se focalisant sur les risques de contagion financière transfrontalière tout en préservant l’efficacité de l’allocation mondiale des capitaux.
Beaucoup d’enjeux n’ont pas besoin d’être traités au niveau mondial, comme en témoigne le projet de loi américain de réforme financière, très touffu mais dont les retombées internationales directes sont limitées. La banque de détail, notamment, joue avant tout un rôle d’intermédiation au sein de chaque pays, ou dans le cas européen, au sein de l’UE. La crise islandaise a mis à mal le modèle de « passeport » régissant les succursales bancaires transfrontalières, pour lesquels la garantie des dépôts par le pays d’origine s’est révélée inopérante. Pour préserver son marché bancaire intégré, l’UE doit se doter d’un cadre prudentiel supranational qui reste largement à construire, malgré le progrès que constitue la création d’une Autorité bancaire européenne. Dans le reste du monde, des filiales localement capitalisées et financées demeureront le modèle dominant. Dans ce contexte, l’unité de normes prudentielles serait souhaitable, mais pas indispensable.
La coordination internationale est certainement plus nécessaire pour la banque d’investissement, dont un rôle clé est de canaliser les capitaux d’un pays à l’autre. Dans ce segment, l’alternative logique à des filiales financées localement est un soutien explicite de la part de la maison-mère, avec des normes suffisamment homogènes pour que les acteurs de différents pays puissent rivaliser équitablement et pour décourager les formes les plus néfastes d’arbitrage réglementaire. Dans le cas des banques universelles, la garantie publique des dépôts ne doit pas subventionner indûment l’activité de banque d’investissement. Ceci signifie sans doute que les banques d’investissement seront de plus en plus originaires de grands pays (il sera intéressant d’observer le cas de la Suisse), et que les effets concurrentiels internationaux du modèle de banque universelle pourraient se retrouver sur la sellette. Le débat public sur ces problèmes difficiles a à peine commencé.
Enfin, pour les marchés des capitaux, l’intégration transfrontalière est une nécessité alors même que la régulation doit être renforcée, et en conséquence le G20 pourrait devoir être plus ambitieux qu’il ne l’a été jusqu’à présent. Pour certains acteurs financiers qui jouent un rôle limité mais crucial – notamment les infrastructures de compensation, les réseaux d’audit, et les agences de notation – la création d’autorités de surveillance mondiales pourrait s’avérer nécessaire, même si les modèles pour ce faire font aujourd’hui défaut.
La promesse du G20 est une « re-régulation » de la finance mondiale qui soit crédible tout en évitant la fragmentation selon les frontières nationales. Pour atteindre cet équilibre, les dirigeants mondiaux devront faire preuve de plus de pragmatisme et de sens des priorités qu’ils ne l’ont fait jusqu’à présent.

A version of this op-ed was published by La Tribune.


Republishing and referencing

Bruegel considers itself a public good and takes no institutional standpoint. Anyone is free to republish and/or quote this post without prior consent. Please provide a full reference, clearly stating Bruegel and the relevant author as the source, and include a prominent hyperlink to the original post.

Read about event
 

Past Event

Past Event

Three data realms: Managing the divergence between the EU, the US and China in the digital sphere

Major economies are addressing the challenges brought by digital trade in different ways, resulting in diverging regulatory regimes. How should we view these divergences and best deal with them?

Speakers: Susan Ariel Aaronson, Henry Gao, Esa Kaunistola and Niclas Poitiers Topic: Digital economy and innovation, Global economy and trade Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels Date: May 19, 2022
Read about event More on this topic
 

Past Event

Past Event

Is China’s private sector advancing or retreating?

A look into the Chinese private sector.

Speakers: Reinhard Bütikofer, Nicolas Véron and Alicia García-Herrero Topic: Global economy and trade Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels Date: May 18, 2022
Read article
 

Blog Post

The EU needs transparent oil data and enhanced coordination

The EU lacks the coordination structure and transparent data necessary to most effectively navigate an embargo on Russian oil.

By: Agata Łoskot-Strachota, Ben McWilliams and Georg Zachmann Topic: Global economy and trade, Green economy Date: May 16, 2022
Read article
 

Blog Post

Now is not the time to confiscate Russia’s central bank reserves

The idea of confiscating the Bank of Russia’s frozen reserves is attractive to some, but at this stage in the Ukraine conflict confiscation would be counterproductive and likely illegal.

By: Joshua Kirschenbaum and Nicolas Véron Topic: Banking and capital markets, Global economy and trade Date: May 16, 2022
Read about event More on this topic
 

Upcoming Event

Jun
23
14:00

BRI 2.0: How has the pandemic influenced China’s landmark Belt and Road Initiative?

China's Belt and Road Initiative is undergoing a transformation after two years of pandemic. How is it changing and what are the consequences for Europe.

Speakers: Alessia Amighini, Eyck Freymann, Alicia García-Herrero and Zhang Xiaotong Topic: Global economy and trade Location: Bruegel, Rue de la Charité 33, 1210 Brussels
Read article More on this topic More by this author
 

Podcast

Podcast

The cost of China's dynamic zero-COVID policy

What does zero-COVID mean for both China and the global economy?

By: The Sound of Economics Topic: Global economy and trade Date: May 11, 2022
Read article More on this topic
 

Opinion

For Europe, an oil embargo is not the way to go

Even at this late hour, the European Union should consider taking a different path.

By: Simone Tagliapietra, Guntram B. Wolff and Georg Zachmann Topic: Global economy and trade Date: May 9, 2022
Read article Download PDF More by this author
 

Book/Special report

European governanceInclusive growth

Bruegel annual report 2021

The Bruegel annual report provides a broad overview of the organisation's work in the previous year.

By: Bruegel Topic: Banking and capital markets, Digital economy and innovation, European governance, Global economy and trade, Green economy, Inclusive growth, Macroeconomic policy Date: May 6, 2022
Read article
 

External Publication

The Global Quest for Green Growth: An Economic Policy Perspective

A review on green growth and degrowth arguments.

By: Klaas Lenaerts, Simone Tagliapietra and Guntram B. Wolff Topic: Global economy and trade, Green economy Date: May 5, 2022
Read article More on this topic More by this author
 

Podcast

Podcast

Global trade Down Under

A conversation on the global trading landscape.

By: The Sound of Economics Topic: Global economy and trade Date: May 4, 2022
Read article More on this topic
 

Opinion

A tariff on imports of fossil fuel from Russia

A tariff on imports of Russian fossil fuels would allow Europe to hit Russia's energy sector without great suffering.

By: Guntram B. Wolff and Georg Zachmann Topic: Global economy and trade Date: May 2, 2022
Read article More on this topic
 

External Publication

How to weaken Russian oil and gas strength

Letter published in Science.

By: Ricardo Hausmann, Agata Łoskot-Strachota, Axel Ockenfels, Ulrich Schetter, Simone Tagliapietra, Guntram B. Wolff and Georg Zachmann Topic: Global economy and trade Date: May 2, 2022
Load more posts